Ma rentrée littéraire 2018

Ma rentrée littéraire 2018

Bonjour les bouquineurs et bouquineuses !

Bon ok cela fait deux mois que j’ai disparue, l’aviez-vous remarqué? Peut-être pas…
Quoi qu’il en soit je reviens aujourd’hui vous parler rentrée littéraire et plus précisément vous montrer les quelques titres qui me tentent à cette occasion.
Je ne reviendrai pas sur ma « disparition » cela me regarde, mais sachez que comme avant je ne me prend pas la tête, si l’envie d’écrire est là tant mieux sinon tant pis, pas de pression et le plaisir en restera un.

Sur ce je vous laisse découvrir ma sélection de la rentrée littéraire (#RLN2018), et j’attends en commentaire vos avis mais surtout votre sélection afin de faire grossir un peu plus ma pile à lire 🙂

Bonne journée à vous !

Lire la suite

Jeux de mains… – Yves Laurent

Jeux de mains… – Yves Laurent

Genre : Thriller
Editions :
Esfera
Nombre de pages :
374


Résumé :

« Ce coup-ci n’était qu’un « essai » afin de m’assurer que je n’avais pas tout à fait perdu la main, mais, pour ma prochaine victime, je lui réserve une véritable petite œuvre d’art.
Mon vieux Corduno, il va falloir te préparer à en baver grave. »
Après deux années d’interruption, le tueur en série qui donnait des cauchemars au célèbre Inspecteur Principal David Corduno et à son équipe, décide de refaire surface afin de poursuivre sa danse macabrement perverse.
Le point commun de la sixième victime avec les précédentes ? Une nouvelle phalange emportée, mais à la main gauche, cette fois.
Le sang-froid de Corduno va être mis à rude épreuve au cours de cette enquête bruxelloise ponctuée de traits d’humour et de bains de sang.
Mais pourquoi le meurtrier semble-t-il si bien connaître son traqueur ?
Yves et Laurent signent leur tout premier roman policier, écrit à quatre mains.

Lire la suite

La fille aux cheveux roses – Amélie.B

La fille aux cheveux roses – Amélie.B

Genre : Contemporain
Editions :
Autoédité
Nombre de pages :
259


Résumé :

Après deux années de prépa, Adèle, élève sérieuse et réservée, quitte le cocon familial pour intégrer une école supérieure en province.
La cohabitation avec les autres étudiants n’est pas toujours facile et l’ambiance festive qui règne sur le campus perturbe ses habitudes.
Une personne intrigue immédiatement la jeune Parisienne : Chloé.
Son style décalé et son caractère bien trempé soulèvent quelques interrogations.
En voulant percer les mystères qui entourent cette fille aux cheveux roses, Adèle s’apprête à vivre l’année la plus marquante de son existence.

« Émotion, évasion, suspense, le tout avec une pointe de romance »

Lire la suite

Interview – Elodie du blog Au Chapitre

Interview – Elodie du blog Au Chapitre

Hello !

Aujourd’hui je vous propose de découvrir l’interview que m’as accordé Elodie du blog Au Chapitre.
J’ai découvert Elodie sur instagram, je vous laisse la découvrir à votre tour en la suivant sur ses différents réseaux, mais aussi grâce à cette interview.

Son Blog
Son Facebook
Son Instagram

Merci Elodie pour ta participation !

 

Lire la suite

Il n’est jamais plus tard que minuit – Isabelle Nevers

Il n’est jamais plus tard que minuit – Isabelle Nevers

Genre : Contemporain
Editions : Carnets Nord
Nombre de pages : 300


Résumé :

Rangoun, Birmanie, 2004.

« L’odeur me saisit ; mélange d’effluves de fleurs, de feux de bois, de fumets de cuisine, de gaz d’échappement, l’odeur d’un peuple qui vit dans la pauvreté, la chaleur et l’humidité. »

En quelques mots, Jeanne marque son retour en Birmanie, où elle espère s’oublier puisqu’elle ne pourra jamais effacer le drame : son mari et ses deux petites filles morts dans un accident d’avion. Derrière les rideaux de bambous d’un monde qu’elle côtoyait sans le connaître, en se dépouillant de ses vêtements d’Occidentale, Jeanne découvre peu à peu un peuple qui pense et respire autrement. En prise avec ses démons intérieurs, elle voyage dans ce pays où s’affrontent violences et aspirations spirituelles.

Il n’est jamais plus tard que minuit est le beau et subtil portrait d’une femme qui, sans oublier ceux qu’elle a perdus, retrouve doucement goût à la vie, par un travail intime face à la douleur. Ce roman nous laisse entrevoir des âmes vagabondes, des lieux où l’on sent que l’essentiel demeure mystérieux.

Lire la suite

Interview – Laurène du blog Les chroniques Bloggulaires d’Ellsy Lou

Interview – Laurène du blog Les chroniques Bloggulaires d’Ellsy Lou

Hello !

Aujourd’hui je vous présente Laurène, blogueuse littéraire plus connu sous le pseudo EllsyLou!
Laurène n’est pour moi pas une blogueuse comme les autres, car c’est avant tout une amie 2.0, ou copinaute comme j’aime l’appeler.
Notre rencontre s’est faite grâce à Marjorie Levasseur (oui vous savez l’auteure dont je vous parle très souvent ici, mais quand on aime on ne compte pas ! ), nous avons toutes les deux étaient bêta-lectrice pour notre auteure chouchou, et le lien s’est créé tout simplement.
Alors merci Laurène d’avoir participer à cette interview, j’espère que notre amitié 2.0 continuera longtemps et qu’un jour nous aurons l’occasion de nous rencontrer en vrai.

Vous pouvez retrouver Laurène sur ses différents réseaux en cliquant dessus:

Son blog
Son facebook
Son Twitter
Son instagram

Lire la suite

Trop – Jean-Louis Fournier

Trop – Jean-Louis Fournier

Genre : Essai
Editions :
La différence
Nombre de pages :
184


Résumé :

Les murs de la salle d’exposition sont couverts de tableaux, ils sont tous tellement beaux qu’on ne sait plus où donner de la tête, devant lequel s’attarder. Alors, on ne s’attarde pas.
Dans la pénombre, au fond d’une salle, est accroché un seul petit tableau, l’assistance est silencieuse, recueillie. Il s’agit d’un dessin de Raphaël, une vierge belle à se damner. Je m’arrête devant la devanture d’un kiosquier. Les étagères ploient sous le poids des journaux, des revues, souvent jamais lues. Le marchand de journaux est débordé, il n’a plus de place.
Je viens d’acheter un nouveau poste, il me garantit 1350 stations. Je ne peux plus entendre ma radio préférée, il y a trop de stations, elles se brouillent. Sur l’appareil qu’on m’a offert, je peux stocker plus de 1000 chansons. Mon nouveau téléviseur me promet 500 chaînes.
Je suis arrêté dans un embouteillage depuis plus d’une heure, il y a trop de voitures. J’ai voulu acheter les sonates pour piano de Mozart, il y a 50 interprétations. Comment choisir ?
Au supermarché, j’ai compté 40 marques de gâteaux secs. Je n’en ai pas acheté. Le prince a 400 femmes dans son harem, il a l’embarras du choix. Chaque soir, il hésite, se morfond. Quand il choisit une brune, il pense aux blondes, quand il choisit une blonde, il pense aux brunes.
J’ai le syndrome du harem. J’ai le choix, j’ai surtout l’embarras du choix. J’imagine une forêt hirsute, les arbres sont côte à côte, trop serrés, ils s’étouffent, la forêt va bientôt mourir.
On va couper quelques arbres pour mon nouveau livre.
Il sort une centaine de livres par jour, je pense à mon petit livre. Au bout d’une semaine, il va disparaître, écrasé par 600 livres.

Mon prochain livre, je vais l’appeler TROP.

Lire la suite