Comme un moineau – Céline Saint-Charle

Comme un moineau – Céline Saint-Charle

Genre : Suspense, Noir
Editions : 
Auto-édité
Nombre de pages : 354


Résumé :

Dans un futur très proche, Judith, jeune lycéenne de banlieue à l’enfance atypique, rencontre un chef de bande et plonge dans un univers violent et inattendu.
Elle évoque son histoire le temps d’un voyage en bus, fil rouge qui nous entraîne dans une histoire d’amour, d’amitié, de violence.
Un portrait sans concessions de la banlieue, de ses pièges, et des conséquences de nos actes.


Mon avis :

J’ai eu l’occasion de découvrir ce roman grâce au site SimPlementPro, qui met en contact des auteurs et des chroniqueurs, afin de proposer des services presses.
C’est nous chroniqueurs qui gérons notre temps, on choisit les services presse selon nos goûts, on définit nous-même la date de rendu de la chronique, bref une gestion autonome, sans contrainte, au rythme de chacun.
Je vous conseille vivement, amis chroniqueurs, blogueurs ou booktubeurs, d’y jeter un œil, surtout que c’est gratuit et que ça n’engage à rien.

Merci à l’auteure de m’avoir fait confiance pour le traitement de ce service presse.

Ayant presque toujours vécu en cité HLM, ce livre m’as très vite attiré, y voir ce que Judith a vécu, m’as un peu abasourdi.
La face cachée derrière la vitre des appartements, ce qui se sait mais ne se dit pas.
Le sujet est assez délicat, tabou et violent. Judith va vivre des situations auxquelles elle n’était pas préparé, des situations qui parfois m’ont fait froid dans le dos.
La violence, les viols, les arnaques, le trafic, tout y est présent. Certains passages sont dur à lire, on s’immerge facilement mais sans sortir indemne de ce « huis-clos » de cité.
Judith, tant par sa complexité, son passé mais aussi sa force m’as beaucoup plu, même si au début j’avais envie de lui dire « Mais réveille-toi, ouvre les yeux! »
L’amour peut parfois faire accepter l’inacceptable.

L’auteure sait nous tenir en haleine tout au long de ce livre, grâce à sa plume attractive et incisive qui s’enfonce en nous et ne nous lâche pas.
Je suis cependant dérangé par certaines choses, un peu trop de politique, certains passages laissés pour compte qui pour moi auraient dû être approfondi et vice versa.

J’ai apprécié ma lecture, mais ça n’en fera pas un coup de cœur, la rapidité de la fin m’as un peu laissé perplexe, même si je dois avouer qu’une petite larme a coulé.

Pour conclure :

Un roman riche qui dépeint l’autre côté, celui qui ne se voit pas, mais dans lequel nous vivons. A ne pas laisser entre toutes les mains, jeune public s’abstenir.

Une réflexion sur “ Comme un moineau – Céline Saint-Charle ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *